Le 15 juillet, 15 expositions s’installent en Gaspésie

Le 15 juillet, 15 expositions s’installent en Gaspésie

Dès le 15 juillet, découvrez les 15 expositions des 9es Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie. Placées sous le signe CHAOS, elles présentent un parcours de plus de 800 km dévoilant 17 artistes d’ici et d’ailleurs, de Marsoui à Matapédia.

 

MARSOUI | Janie Julien-Fort

Janie Julien-Fort s’intéresse à ce qui rend chaque image particulière et qui peut devenir un monde en soi, jouant de techniques anciennes et de la matière de la photographie.

PARC NATIONAL DE FORILLON | Nadav Kander

Nadav Kander crée des portraits et des paysages, porteurs des traces du passé (survivants de l’Holocauste, de Tchernobyl), comme des marqueurs de notre époque actuelle (Donald Trump, Barak Obama).

GASPÉ – PROMENADE | Elena Perlino

Elena Perlino est une photographe documentaire spécialisée dans les questions des droits des êtres humains. Ses travaux récents ont porté sur la migration, la traite des personnes et les questions de genre, plaçant la photographie au cœur d’enjeux sociaux et politiques cruciaux

PARC NATIONAL DU ROCHER-PERCÉ ET DE L’ÎLE-BONAVENTURE | Debi Cornwall

Anciennement avocate spécialiste des droits civiques, Debi Cornwall est une artiste qui évolue entre documentaire et photographie conceptuelle et elle s’intéresse aux enjeux post-11 septembre, particulièrement aux États-Unis.

CHANDLER | Daniel Schwarz

Artiste allemand basé à New York, Daniel Schwarz utilise la photographie et les dispositifs de surveillance pour montrer les structures de contrôle et les pouvoirs sous-jacents qui modèlent notre rapport aux territoires, ici comme ailleurs.

PASPÉBIAC – CENTRE CULTUREL et PLAGE | Youri Cayron et Romain Rivalan

Youri Cayron et Romain Rivalan forment un duo d’artistes français depuis 2014. L’un est vidéaste, le second photographe. Ensemble, ils s’interrogent sur le conflit israélo-palestinien.

BONAVENTURE | Mathilde Forest et Mathieu Gagnon

Mathilde Forest et Mathieu Gagnon collaborent ensemble depuis 2014. Ils s’intéressent à l’imaginaire collectif entourant l’architecture et les espaces vacants, entre usage de l’image et sociologie.  

CAPLAN | Myriam Gaumond

Myriam Gaumond consacre son travail photographique aux territoires sociaux et physiques en mutation au Québec, entre archive et image contemporaine en lien avec ce territoire.

NEW RICHMOND | Andreas Rutkauskas

Andreas Rutkauskas mobilise la photographie pour créer une rencontre entre paysage et technologie et pour proposer une nouvelle manière de regarder les territoires isolés et naturels.

MARIA | Fiona Annis

Fiona Annis explore les matériaux, les images et les technologies pour interpeller la relation étrange de la photographie avec le passé.

CARLETON-SUR-MER – VASTE&VAGUE | Martin Becka, Isabelle Gagné >> 31 JUILLET – 25 août

Isabelle Gagné documente le paysage naturel québécois au gré de ses voyages réels et virtuels, puis le réinterprète grâce à des modifications numériques.

CARLETON-SUR-MER – PHARE | Martin Parr

Photographe britannique membre de l’agence Magnum Photos, Martin Parr est l’un des regards majeurs de la photographie actuelle.

CARLETON-SUR-MER – PLAGE | Isabelle Gagné

Isabelle Gagné documente le paysage naturel québécois au gré de ses voyages réels et virtuels, puis le réinterprète grâce à des modifications numériques.

NOUVELLE ET PARC DE MIGUASHA | François Quévillon

François Quévillon s’intéresse notamment aux relations entre les algorithmes et les images photographiques. Sa pratique interdisciplinaire crée une rencontre entre installation, son, image et technologie.  

MATAPÉDIA | Éli Laliberté

Producteur, scénariste, réalisateur, photographe et directeur de la photographie, Éli Laliberté a consacré plus de 25 ans de sa vie à la production de documentaires. Les réalités des Premières Nations sont au cœur de son œuvre  depuis plus de 20 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *